Thème graphique: Classic / SuperBlack / DeepPurple / Affichage téléphone mobile
Switch to english Sehen Sie sich in deutscher Sprache ver el sitio en español vedi il sito in Italiano

Partager ce document sur: Partager cette recherche sur: Messenger  Partager ce document sur: Facebook   Partager ce document sur: Twitter   Partager ce document sur: Viadeo   Partager ce document sur: Linkedin   Bookmark this on Delicious
 
document importé sur le site le 2007-08-24
mots clefs : TRACT DIVERS
Les carriers.

L'homme était dur et joyeux à la fois, il avait les mains calleuses et crevassés, le pouce écarté de l'index par l'usage continu des outils à gros manches. Ses vêtements étaient, des pieds à la tête, maculés de la terre jaunâtre des carrières. Forcé de se mettre à genoux pour exécuter ses travaux, ses vêtements devenaient, surtout aux jambes, d'une teinte indéfinissable, ce qui l'avait cependant fait surnommer "Dandy à pattes jaunes". Coiffé d'un feutre informe posé sur une figure enluminée par le petit vin du pays (la poussière de la pierre attise terriblement la soif...), il porte une barbe qui ne fait connaissance avec le rasoir que tous les dimanches matins...
Au travail l'aspect des carriers est en général sinistre, la population qui habite ces galeries souterraines a, comme son existence, son caractère et sa physionomie à part. Vivant dans l'obscurité, elle a un peu les instincts des animaux de la nuit, c'est à dire qu'elle est silencieuse et féroce. Son comportement social comporte des similitudes liées à ce métier rude et dangereux.

Descendre et savoir!!! F.L. Tract N°7 Juin 2001 / Respectez le site.
 
 
Rédiger un commentaire
(pseudo facultatif)

 
TOUS DROITS RÉSERVÉS - © 2001-2017 urban-exploration dot com © 1995-2017 roudoudou dot com