Thème graphique: Classic / SuperBlack / DeepPurple / Affichage téléphone mobile
Switch to english Sehen Sie sich in deutscher Sprache ver el sitio en español vedi il sito in Italiano

Partager ce document sur: Partager cette recherche sur: Messenger  Partager ce document sur: Facebook   Partager ce document sur: Twitter   Partager ce document sur: Viadeo   Partager ce document sur: Linkedin   Bookmark this on Delicious
 
document importé sur le site le 2007-08-22 et modifié pour la dernière fois le 2010-09-27
Centre aquatique abandonné à Chevry

En 1987, le conseil municipal négocie avec la Compagnie Générale des Eaux la construction d'un centre aquatique. En 1988, le nouveau centre aquatique est inauguré. La société privée obtient un contrat d'exploitation de 30 ans, avec l'obligation d'assurer un service public pour les écoles de la ville.

Après quatre années déficitaires d'exploitation, la société Aqualand demande l'arrêt de la concession le 31 janvier 1993.

Le 1er février 1993, la mairie rachète les équipements et Aqualand devient Aquagif.

Jusqu'en 1997, la santé financière de l'établissement est saine. À partir de 1998, un rapport de la cour des comptes souligne une dégradation liée aux mauvaises conditions météorologiques, à une augmentation des frais de personnel et des charges de chauffage et d'eau (rapport IFR200240).

Le rapport précise aussi que la municipalité a utilisé divers moyens pour masquer les difficultés de l'établissement (L'ancien maire Robert Trimbach se défendra dans sa réponse de l'usage d'une politique du long terme. Rapport IFO27010301.)

L'été est la période qui rapporte le plus d'argent et sert à équilibrer les comptes. Pourtant, au mois de mai 2002, juste avant la période estivale, le centre aquatique ferme définitivement.

Une vente aux enchères doit avoir lieu mais le bâtiment subit les assauts des ferrailleurs. Noël 2003, alors que le bâtiment est presque entièrement démoli, on peut encore voir tous les appareils de la salle de musculation, prêts à être jetés à la poubelle.

source: rapport de la cour des comptes IFR200240 et IFO27010301
 
 
Rédiger un commentaire
(pseudo facultatif)

 
TOUS DROITS RÉSERVÉS - © 2001-2017 urban-exploration dot com © 1995-2017 roudoudou dot com