Affichage téléphone mobile / Utiliser l'affichage standard
Switch to english Sehen Sie sich in deutscher Sprache ver el sitio en español vedi il sito in Italiano

 Partager cette recherche sur: Messenger   Partager cette recherche sur: Facebook  Partager cette recherche sur: Twitter  Partager cette recherche sur: Viadeo  Partager cette recherche sur: Linkedin  Bookmark this on Delicious  
 
Environ 295 résultats
Aller à la page 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 / 16 / 17 / 18 / 19 / 20 / 21 / 22 / 23 / 24 / 25 / 26 / 27 / 28 / 29 / 30
 
Le dernier étage de la grande arche est complètement abandonné. Des travaux de rénovation sont prévus mais ne sera plus ouvert au public. Le monument touristique le plus visité des Hauts-de-Seine est un lointain souvenir.
 
Un des nombreux tracts longs à lire de Claustrophile.

Je me sens seul. Assis au bord d'une flaque d'eau, j'attends nuit après nuit la venue d'une image, même furtive, qui réchauffera mon cœur glacé. L'ennui est mortel mais je ne le suis peut-être plus moi même.
Je ne contrôle pas mes déplacements. Il semble que je sois condamné à rester sans bouger, près de cette flaque d'eau. Je peux m'y asseoir, me coucher au dessus dans tous les sens, me glisser sous sa surface. Mais je ne peux m'en éloigner. Plusieurs semaines ont passé déjà, peut-être davantage. J'ai perdu la notion du temps. J'ai aussi perdu le toucher et l'odorat.

Tout a commencé un soir de juillet, ici même. Je montais vers le Nord en passant par ici. J'ai marché dans la flaque d'eau et je n'ai pas tout de suite compris ce qu'il y avait d'anormal dans la réaction qu'elle opposait à mes bottes boueuses. C'est en revenant sur mes pas que j'ai compris, sans rien y comprendre d'ailleurs. L'eau que je venais de souiller était parfaitement limpide! J'ai refait un essai, en remuant sa surface à l'aide de ma semelle sale. Mais l'eau ne se troublait pas et ne lavais pas ma botte. Pire encore, la botte y pénétrait mais aucune ondulation n'en résultait. Je me suis mis à y sauter à pieds joints, il n'y avait aucune éclaboussure. J'ai cru devenir fou.
Je pense alors avoir commis ma dernière erreur en laissant ma curiosité m'entraîner jusqu'à ce qui allait me perdre. Je me suis accroupi et j'ai plongé la main dans l'eau. Je la voyais par transparence, je sentais le contact froid et mouillé. Mais l'eau n'ondulait pas. Si j'en soulevais dans ma paume et que je la laissais couler, elle incorporait immédiatement la flaque qui restait parfaitement immobile. J'étais effaré.
Mais au bout de quelques minutes j'ai vu apparaître le reflet d'un homme qui me regardait. J'étais effrayé de le voir sans l'avoir entendu arriver, mais c'était sans compter l'horreur qui m'attendait ensuite. Car lorsque je me suis retourné il n'y avait personne derrière moi. Cet homme n'existait qu'en reflet. Et uniquement dans cette flaque d'eau. Je ne l'ai revu qu'une fois. Il était déjà trop tard.
J'étais terrorisé. L'inconnu dans le reflet parlait et s'agitait, comme s'il eût cherché à me dire quelque chose. Mais il restait silencieux à mes oreilles. Je me suis affolé. J'ai voulu courir mais j'avais si peur que je n'ai pas fait attention au ciel de carrière. Je m'y suis cogné avec une violence inouïe. Je crois que le choc a été fatal.
Lorsque je me suis senti de nouveau debout, je me voyais, couché, la tête dans une flaque de sang qui coulait vers la flaque d'eau. Mais lorsque j'ai regardé la flaque c'est moi que je ne voyais plus. Je n'avais pas de reflet.
Le corps qui gisait à proximité s'est finalement relevé mais ce n'était plus le mien qui portait mes vêtements et mon sac à dos.
C'était l'homme que j'avais vu dans le reflet! Il repartait, en chair et en os, à ma place, me laissant seul et prisonnier de mon sort! Je ne pouvais même pas le suivre, comme si la flaque d'eau avait été aimantée. Depuis, j'attends toujours, dans l'obscurité, que quelqu'un s'aperçoive que la flaque d'eau est immobile...

C'est peut-être toi que j'attendais. Toi qui a ramassé ce tract, scrute un peu mieux la surface de l'eau...
 
Un malade qui sculpte depuis des années dans la carrière a entamé sa prochaine salle. Au moment de la prise de vue, il était en train de graver au plafond une partie du plan de la carrière de la cave des roches à Bourré.
 
Durée: 00:09:21

Partie de l'émission radio "Autour du monde" consacrée à l'exploration urbaine, avec votre serviteur accompagné de la journaliste Anne-Cécile. Au programme, une visite du fort du Haut-Buc et d'une carrière.
 
Carrières de Paris - Le cabinet minéralogique Saint Jacques

Le cabinet le plus connu de Paris est le cabinet Saint-Jacques. Il a été construit par Gambier-Major en plein centre du réseau de carrière du GRS (Grand Réseau Sud), à deux pas des fausses catacombes de Denfert-Rochereau, en fait des ossuaires dans d'anciennes carrières.

Les banquettes latérales servaient de présentoir aux curiosités géologiques du site. Au centre de la salle, un escalier factice matérialisait la superposition des bancs calcaires du lieu. Chaque marche portait un échantillon. À l'origine, le nom de chaque banc de roche était inscrit sur le devant de chacune des marches mais cette salle, trop passante, a eu raison de ces détails.

On peut retrouver sur certains cabinets plus difficiles d'accès de telles informations.

source: site web de la Zedou
 
Scan négatif: Kodak gold ultra f1/5.6 20s au 19mm

Vue du haut de la grue pendant la construction du nouveau centre aquatique des Ulis.
 
Un atelier suspendu de taille de la pierre, tout au fond de la carrière souterraine de Saint-Leu d'Esserent. Les ouvriers travaillaient de haut en bas. C'est pourquoi ils devaient suspendre leur chantier sur un échafaudage, incrusté dans le mur.
 
La construction du château de Regnéville-sur-Mer daterait du neuvième siècle. Le château fût le témoin de nombreuses batailles entre français et anglais durant la guerre de cent ans. Au 17 ème siècle, la forteresse est détruite sur l'ordre du cardinal Richelieu. Un des murs du château s'envola jusqu'au pied de l'église. Aujourd'hui, il ne reste que très peu de choses du château (un donjon à moitié effondré) mais cette crypte est encore magnifiquement préservée.
 
Dans la carrière de Meudon Montalets. La carrière aux 5 niveaux.

Nous avions l'habitude de venir nous reposer dans cette jolie salle ronde lors de nos visites de la carrière. Le trou au centre de la salle n'existe plus. À gauche, derrière la porte, il y a une vue des couloirs depuis les hauteurs.

Au plafond, il y a un emplacement pour une grande poutre. Il y avait probablement un treuil.
 
De là haut, c'est idéal pour repérer les grues à se faire le lendemain! On voit le tramway qui passe en bas. Il vient de la station Louise/Louisa et s'apprête à emprunter la rue de la Régence. Au bout de la rue, on voit le jardin du palais royal.
 
Environ 295 résultats
Aller à la page 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 / 16 / 17 / 18 / 19 / 20 / 21 / 22 / 23 / 24 / 25 / 26 / 27 / 28 / 29 / 30
 
AQUATIQUE ARC ARCHE AXA BASSIN BATTERIE BILLANCOURT BLOC BOUGIVAL BOULOGNE BOUTANT BOUTANTS BRETAGNE BUNKER CALCAIRE CARRIÈRES CATACOMBES CATHEDRALE CB31 CENTRE CHAMPIGNONNIERE CHANTIER CHARTRES CHATEAU CIMENTERIE CLINIQUE CONFLANS COULOIR COUTANCES CRAIE DAME DEFENSE DENFERT DIVERS EAU ECHELLE ECOLE EGLISE EPURE ESCALIER ESSERENT FAC FACADE FORT FRANCE FRICHE GALERIE GARE GRAND GRILLE GROSSIER GRS GRUE GYPSE HERBLAY HONORINE ILE INDUSTRIELLE JAGUAR LEU LYON MAGASIN MAGINOT MAHON MAISON MARLY MEDICALE MEDIEVALE MERY MEUDON MILITAIRE MINE MINISTERE MONTALETS MONTESSON MONTROUGE MONUMENT MUSEE NOTRE OCRE OFFICIEL OISE OPERA ORANGIS ORSAY OSSUAIRE PALAIS PALAISEAU PANORAMIQUE PAPETERIE PARIS PAUL PILIER PISCINE PLAN POINTE PONT PONTOISE PORT PORTE PRISON PROVENCE PUITS RAIL RENAULT RIS ROCHEREAU ROUDOUDOU SAINT SALLE SEGUIN SEINE SOUTERRAIN STATUE SUD TECHNIQUE THEATRE TOIT TOUR TRACT TRIEL TROCADERO TUNNEL ULIS UNIVERSITE USINE VAUX VERRIERE WAGON